- A propos
- Contact
- Liens



- Guide DB
- Guide DBZ
- Guide DBGT
- Guide Goodies
- Guide Manga
- Guide Personnages
- Guide Techniques
- Guide Toriyama
- Autres infos
- Planning



- Collection
- Fan art
- Fan ascii
- Fan fics
- Forum
- Music Video
- Newsletter



- Jeux consoles
- Jeux online
- Jeux de rôle
- Mods DBZ
- Vos projets



- Historique site
- Image Database
- Son. portables 
- Wallpaper



- Bleach Web
- DBZ Collection
- DB World
- DragonWeb
- Full Power DBZ
- HautBasGaucheDroite
- Kamisama
- Fan Manga DBZ
- L'univers 2 DBGT
- ZSoldiers


 
 
 

 
 
Guide Dragon Ball Z » Épisode 004


. Guide Dragon Ball Z

. Épisode précédent : 003
. Épisode suivant : 005




Épisode :
FR : 004 | JP : 004

Saga :
Guerriers de l'espace

Manga :
FR : 17 | JP : 17

Titre français :
Quand les ennemis s’allient

Titre japonais :
ピッコロの切り札!悟飯は泣きむしクン

Diffusion en France :
TF1 - 27/12/90

Diffusion au Japon :
Fuji TV - 17/05/89

 
¤ Quand les ennemis s’allient
 
Personnages :
Sangoku, Sangohan, Piccolo, Raditz, Bulma, Krilin, Tortue Géniale, Chichi

(dans l'ordre d'apparition, le ¹ signifie que le personnage effectue sa première apparition dans la série)

Lieu important :
Maison de Sangoku

Techniques :
Double Kikoha, Kaméhaméha ondulé, Makankosappo

Résumé :

Pendant que Sangoku et Piccolo digèrent la nouvelle que vient juste d’énoncer Raditz, Sangoku demande à son frère où a-t-il caché Sangohan. Raditz lui répond qu’il l’a enfermé dans sa capsule à cause de ses braillements incessants. Sangoku essai de rassurer son fils avant de s’attaquer, avec Piccolo, à Raditz. Malheureusement, ce dernier évite toutes les attaques de ses adversaires avant de contre attaquer avec un double Kikoha. Et de surprendre Sangoku dans son dos, l’envoyant directement au sol. En plus de tout cela, Piccolo a perdu un bras lorsqu’il a été touché par le double Kikoha de Raditz. Heureusement, Piccolo annonce à Sangoku qu’il a appris une nouvelle technique qui pourrait leur permettre de gagner.

Pendant ce temps, Krilin, Bulma et Tortue Géniale se dirigent vers le combat à bord d’un avion. Krilin s’inquiète de la victoire de Sangoku et des intentions de Piccolo. Il croit que celui-ci va lui jouer un mauvais tour pendant qu’il a le dos tourné ou s’allier à Raditz. Mais Tortue Géniale lui rappelle que c’est dans l’intérêt de Piccolo d’éliminer Raditz.

Sur l’aire de combat, Piccolo explique à Sangoku qu’il faut qu’il se concentre pendant un certain temps pour que son Makankosappo marche. Sangoku est perplexe quant à l’efficacité de l’attaque sur Raditz mais Piccolo le « rassure » en lui disant qu’elle a été crée pour tuer Sangoku même. Ce dernier part donc au combat pour laisser le temps à Piccolo de se concentrer. Il parvient à tenir quelques instants face à son frère avant de concentrer son énergie pour faire un Kaméhaméha ondulé. Raditz remarque à ce moment là que sa force de combat, ainsi que celle de Piccolo, est en train d’augmenter. Alors que Sangoku lance son attaque, Raditz parvient à l’encaisser avec sa main. Il lance alors une vague d’énergie sur Sangoku qui se la prend de plein fouet. Fonçant vers lui pour en finir, il remarque que la force de Piccolo est montée à 1330 unités juste avant de se faire frapper par le Makankosappo. Pourtant, Raditz est toujours là, mais une partie de son armure est détruite. Il décide donc d’attaquer Piccolo juste quand Sangoku réussit à lui saisir la queue. Raditz perd toutes ses forces, tandis que Piccolo se concentre à nouveau pour retenter son attaque. Le frère de Sangoku essaye d’amadouer ce dernier pour qu’il l’épargne. Sangoku lâche finalement la queue de son frère mais celui-ci le met à terre et lui écrase la poitrine avec son pied.

A ce moment là, Chichi se réjouit car Sangohan a réussi son examen, elle attend donc avec impatience le retour de son fils et de son mari à la maison pour leur annoncer la bonne nouvelle.

Raditz s’apprête à tuer Sangoku lorsqu’il détecte une force, Sangohan surgit alors de la capsule, la réduisant en pièce détachée, fou de rage envers son oncle.
 
 

     
 Sangoku (tome n°2) « Pan Pan... Tu es une fille ! »